Comment mesurer la qualité de l’air

Comment mesurer la qualité de l’air

3 juin 2021 0 Par Aline

L’importance de la surveillance de la qualité de l’air est évidente au vu de l’impact des polluants sur la santé humaine, l’environnement et l’économie. En évaluant l’ampleur de la pollution atmosphérique à l’aide de données précises et opportunes, il est possible d’adopter des politiques et des normes, d’évaluer des stratégies de contrôle et de soutenir la recherche et les modèles afin d’atténuer les effets négatifs des polluants pour un avenir meilleur. Mais comment mesure-t-on la qualité de l’air, exactement ? Lisez la suite pour le savoir.

Stations de surveillance automatisées fixes

Les stations fixes de surveillance automatisée de la qualité de l’air sont de grande taille, sanctionnées par les pouvoirs publics et situées à des endroits fixes, avec des concentrations plus élevées dans les zones où l’exposition aux polluants nocifs est plus probable. Si les réglementations en matière de qualité de l’air varient d’un pays à l’autre, ces stations mesurent toutes les principaux polluants qui ont un impact négatif sur la santé humaine, conformément aux directives de l’organisation mondiale de la santé. Les données brutes sur les polluants atmosphériques provenant de ces stations sont rassemblées et présentées sous une forme compréhensible appelée indice de qualité de l’air, que l’on peut trouver sur le site web du gouvernement de son pays. Les avantages des stations de surveillance automatisées fixes sont leur grande précision et leur fiabilité en temps réel. Les inconvénients sont qu’elles sont coûteuses, de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de milliers de dollars par station pour l’achat et l’installation. Le coût réel est lié à leur exploitation, qui peut coûter jusqu’à plusieurs centaines de milliers de dollars par an. En outre, ces stations nécessitent beaucoup d’entretien régulier, et donc un solide système de personnel de soutien.  Ce site https://air-pur.info en parle plus à ce sujet.

Instruments de surveillance mobiles

La qualité de l’air peut également être mesurée sur des véhicules en mouvement, tels que des camions et des avions, qui sont équipés des instruments appropriés. Il s’agit d’un moyen souple et rentable de surveiller la qualité de l’air dans les communautés et les zones rurales qui ne disposent pas de stations de surveillance automatisées fixes.Comme pour les stations de surveillance automatisées, les avantages de la surveillance mobile incluent une grande précision si elle est manipulée et déployée correctement. Les inconvénients sont qu’ils sont coûteux, qu’ils nécessitent une maintenance importante et que les émissions des véhicules qui les transportent doivent être prises en compte lors de la mesure des valeurs de polluants pour éviter les erreurs de calcul. Les autres inconvénients spécifiques à l’utilisation d’avions pour la surveillance de la qualité de l’air sont la faible résolution et la transmission des données en temps quasi réel.

Collecteurs passifs

Les collecteurs passifs de la qualité de l’air sont des dispositifs d’échantillonnage des polluants atmosphériques peu coûteux, portables et compacts. Ils sont utilisés comme outil d’enquête pour déterminer les concentrations de base de la pollution atmosphérique sur une période déterminée allant de 8 heures à un mois. Les avantages des capteurs passifs sont qu’ils ne nécessitent généralement pas d’alimentation électrique, qu’ils sont peu coûteux à déployer et qu’ils sont efficaces pour l’évaluation ponctuelle d’une zone désignée. Les inconvénients sont qu’ils ne fournissent que la valeur moyenne pour la période de temps testée, n’offrant ainsi aucune résolution temporelle.